L’Effet pygmalion : impact sur l’identité de nos enfants

L’identité de l’enfant se construit au travers son entourage et des propos qu’il tienne sur lui.


Deux chercheurs américains, Robert Rosenthal et Lenore Jacobson ont analysé l’influence de la perception des adultes sur le développement de l’enfant. A la suite de leurs expériences, ils ont mis en évidence que selon certaines données sur les élèves les enseignants portés un autre regard sur eux. Ces derniers évoluent donc différemment. C’est l’effet pygmalion


Au travers de cette expérience, il est important de prendre conscience que nos croyances, notre perception de notre enfant : ses forces, ses difficultés ont un impactent sur notre façon de nous exprimer envers lui. L’enfant va alors adopter et se conformer à l’image que le parent lui revoie.


Par exemple, si un enfant est ingénieux, nos exigences qu’on aura envers lui, notre manière de lui parler, de le valoriser, notre langage global (verbal, non verbal) vont se répercuter sur la vision qu’il aura de lui-même. Il va se conformer à ce qu’on attend de lui.


Si on répète régulièrement à un enfant qu’il est turbulent, il sera de plus en plus agité.

Si on pense qu’un enfant est très discret, il va se mettre de plus en plus en retrait.


Donc, si un enfant se pense compétent, il va s’investir plus dans ce qu’il fait, et par conséquent mieux réussir car l’image qu’on lui renvoie est positive et valorisante. Celui-ci s’épanouira et pourra se façonner sa propre identité et non se conformer à l’autre.


N’oublions pas que l’enfant est en plein développement, en plein apprentissage.

Laissons-les, être eux-mêmes !



Merci à Alice Gélabale,

Educatrice de jeunes Enfants DE

Spécialiste du Burn-out Parental

TEAMEDUC’ CPVi





L'effet Pygmalion CPVi
.pdf
Download PDF • 202KB

36 vues0 commentaire